Aimez cherchez à plaire

Aymez, cherchez à plaire,

Vous ne sçauriez mieux faire ;

Les plus beaux de vos jours

sont faits pour les amours :

Mais bannissez les larmes,

Et les tristes soûpirs,

Les Amours sont sans charmes

Sans le secours des Plaisirs

Le Dieu qui fait qu’on ayme

Fuit les Chagrins, Luy-mesme,

Et cherche à tous moments

Les divertissements :

Il n’ayme point à prendre

Des soins qui soient fâcheux,

Et c’est un Enfant tendre

Qui se plaist parmy les Jeux.

SOURCES LITTÉRAIRES

A. Le Carnaval, Mascarade royale, Paris, Robert Ballard, 1668, p. 7-8

B. Suite de la seconde partie des plus beaux vers mis en chant, Paris, Robert Ballard, [1668]¸ p. 488 [RVC-09/ 252]

C. Nouveau recueil des plus beaux vers mis en chant, augmenté […], Paris, Guillaume de Luynes, 1680, p. 488 [RVC-15]

ATTRIBUTION

A. Aucune

B. "Mr. Quinault"

SOURCES MUSICALES (LWV 36/5)

D. Recueil des ballets de feu Monsieur de Lully, t. IV, Manuscrit, BnF, Vm6 1(4)

ATTRIBUTION

Les sources B et C donnent comme titre "Bourée de Mr. de Lully" (Jean-Baptiste Lully).

La source D attribue ces ballets à Lully.

NOTE

Le Carnaval, Mascarade royale fut créé le 18 janvier 1668. La musique est de Lully, et les paroles sont le plus souvent attribuées à Benserade ; cependant, la source B attribue cet air, aussi bien que "Soyez fidèle", à Quinault. "Aimez, cherchez à plaire" se trouve à la première entrée; il ne figure pas dans la version de 1675 (Paris, René Baudry).

Pas de variantes, à l'exception de l'orthographe et de la ponctuation.

Pour deux autres airs du Carnaval, voir :

Quand on sait plaire

Soyez fidèle