Accueil


« Son talent y estoit rare, & si quelqu’un est assez heureux pour le pouvoir égaler dans ce genre de Poësie, ce qui paroist mal-aisé, on peut dire que jamais on ne le surpassera. Tous ses Vers sont naturels, propres à chanter, & si bien tournez qu’ils semblent avoir esté faits par les Muses mesmes. »

Le Mercure Galant, novembre 1688, p. 33

On a surpassé prodigieusement Lulli dans tout ce qui n'est pas récitatif ; mais personne n'a jamais égalé Quinault.
Voltaire, Le Siècle de Louis XIV
 
* * *

Ce site est consacré à l'oeuvre et à la vie de Philippe Quinault, poète lyrique et dramatique (1635-1688). On y trouve, bien sûr, les livrets qu'il fit pour les opéras de Lully, mais aussi ses autres oeuvres pour le théâtre musical, son théâtre parlé (comédies, tragi-comédies, tragédies), ses airs, ses vers et même un peu de sa prose. Il y a aussi (voir la barre latérale) des informations sur sa vie et ses contemporains, un choix de commentaires sur son oeuvre (Appréciations), une bibliographie et une discographie.

Il reste beaucoup de choses à ajouter, et je serais heureux d'avoir vos réactions, vos conseils.

Buford Norman (norman.buford@gmail.com)

* * *
septembre 2016 :
Il y a une transcription d'un dialogue des morts manuscrit très intéressant, écrit peu de temps après la mort de Quinault. Notre poète est reçu chez Pluton avec enthousiasme, mais Virgile critique sévèrement la traduction de Pierre Perrin de l'Énéide.

Il y a une transcription complète de la vie manuscrite de Boscheron, ainsi que des informations plus détaillées sur les trois versions de sa vie de Quinault.


Quelques autres notices biographiques ont trouvé leur place sur le site : le Dictionnaire de Moréri, L'Histoire de l'Académie Française de d'Olivet, la continuation du Dictionnaire de Bayle par Chauffepié, les Mémoires des hommes illustres de Nicéron..

La troisième édition des livrets est parue. Je peux maintenant consacrer plus de temps à ce site -- il y a des liens à réparer et beaucoup de choses à ajouter.

Il y a plusieurs nouvelles pages sous Contemporains : Ménage, La Fontaine, Boursault, Desmarest de Saint-Sorlin, abbé de Pure, Bossuet.

Il y a aussi
plusieurs nouvelles pages sous Appréciations : La Porte, Saint-Marc Girardin, La Paix de l'opéra (version récrite du Parallèle de Raguenet), Madame du Deffand, Bernardin (Petit de Julleville), Lanson, Mlle L'Héritier, Amin Maalouf.

Vous trouverez des informations sur le théâtre de société -- des représentations de
La Mère coquette chez la duchesse du Maine et chez le comte de Clermont.

J'ai ajouté le texte du nouveau prologue et épilogue pour
Les Coups de l'Amour et de la Fortune, pour une musique de Heudelinne (perdue).

Il y a de nouvelles sources pour les "Questions d'amour" et pour le madrigal "L'Opéra difficile".

I
l y a des détails sur plusieurs des livrets de Quinault remis en musique au 18e siècle.

Il y a une nouvelle image, une gravure de Malapeau pour
L'Essai sur la musique ancienne et moderne de La Borde.

"Nouveaux" textes de Quinault : j'ai créé une page pour les vers presque oubliés qu'il a faits pour l'action de grâces offerte à Louis XIV en 1687 par l'Académie Royale de Peinture. Il y a encore plusieurs choses à y ajouter.

Il y a une transcription du manuscrit qui est la source unique du "Poème sur l'hérésie".

Il y a aussi de nouvelles pages pour Les Fêtes de l'Amour et de Bacchus, pour Le Carnaval de 1668 et pour La Grotte de Versailles.

Il y a de l'humour sur le site maintenant !

Voir la page Annonces pour des informations sur des livres, des traductions, des partitions, des disques, et des concerts.