Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Tragi-comédies‎ > ‎

Stratonice

Il y a plusieurs erreurs dans l'édition Dubois, qui suit celle de 1660. Comme la plupart de ces erreurs sont reprises par les deux éditions en ligne, il est important de les signaler ici, en attendant la publication du dernier volume du théâtre parlé de Quinault, chez Garnier.

I.
Le plus souvent, il s'agit d'une négligence compréhensible ou d'une coquille, mais deux cas sont plus intéressants :

Le premier donne un alexandrin irrégulier :
   Acte IV, scène 2, vers 1114
      1660 :  C’est que je n’ay pour vous rien d’agréable à dire,
      Dubois : C’est que je n’ai rien pour vous d’agréable à dire,

Dans le second, il s'agit d'une erreur un peu surprenante, "voeux" à la place de "maux", lecture que je n'ai trouvée dans aucune autre édition :
    Acte V, scène 4, v. 1649
      1660 : Que mes maux vengent bien l'ingrate qui me touche !
      Dubois : Que mes voeux vengent bien l'ingrate qui me touche !

II.
Voici les autres cas :

- Acte I, scène 3, v. 175
1660 : Et vous touchez enfin aux momens desirez,
Dubois : Et vous touchez aux momens desirez,

- Acte I, scène 4, v. 191
1660 : Que tu sais mal juger de son aversion !
Dubois : Que tu sais mal juger de mon aversion !

- Acte II, scène 2, v. 443 :
1660 : Le Roi cherit le prince, et son aversion
Dubois : Le Roi cherit ce prince, et son aversion

- Acte II, scène 6, v. 675 :
1660 : Ce n'est pas un secours dont vous ayez besoin,
Dubois : Ce n'est pas un secours dont vous avez besoin,

- Acte III, scène 1, v. 812 :
1660 : Ne nous empeschez pas de nous haïr tous deux.
Dubois : Ne vous empeschez pas de nous haïr tous deux.

- Acte III, scène 3, v. 913 :
1660 : Ma foy l'engage ailleurs, je le dois à ma gloire,
Dubois : Ma foy l'engage ailleurs, je la dois à ma gloire,

- Acte III, scène 3, v. 954 :
1660: Et quand j'ay refusé ce bien qu'obtient un autre.
Dubois : Et quand j'ay refusé ce bien qu'obtient une autre.

- Acte IV, scène 2, v. 1198 :
1660 : Elle vient, j'obeïs, Seigneur, et me retire.
Dubois : Elle vient, j'obeïs, et me retire.

- Acte IV, scène 4, v. 1316 :
1660: Et sera tout à vous s'il est en mon pouvoir.
Dubois : Et sera tout à vous s'il est en son pouvoir.

- Acte V, scène 2, v. 1533 :
1660 : Pour racheter sa vie & payer son remede.
Dubois : Pour racheter ma vie & payer son remede.

- Acte V, scène 4, vers 1670 (une simple coquille) :
1660 :      Mais qu’aperçois-je ? ô Dieux, vous repandez des larmes !
 Dubois : Mais qu’aperçoise-je ? ô Dieux, vous repandez des larmes !

- Acte V, scène 4, v. 1720
1660 : Seigneur, pour dire tout, je suis fille de roy
Dubois : Seigneur, pour tout dire, je suis fille de roy

Comments