Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Poésies diverses‎ > ‎

Pour l'Infante Marie-Thérèse

Ces vers figurent dans la lettre de Quinault à Lenet, le 5 avril 1659. Le mariage entre l'Infante d'Espagne et Louis XIV aura lieu le 9 juin 1660.
BnF ms. fr. 6722, f. 24-25.

L'esclat de sa naissance, et celuy de ses charmes,
Peuvent seuls de nos mains faire tomber les armes,
Et de nostre monarque arrester les projets :
On l'attend en des lieux les plus doux de la terre ;
Et tous les Ennemis qui luy faisoient la guerre
Ne font plus que des veux [sic] pour estre ses sujets.
Comments