Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Poésies diverses‎ > ‎

« Nostre Roy, des Rois le modele »

Sur la parfaite guerison
du Roy
Sonnet

Nostre Roy, des Rois le modele,
Reprend sa premiere santé ;
Une douleur longue et cruelle
N’esbranla point sa fermeté.

    Il est de son Peuple fidelle
L’Amour et la Félicité ;
Le Ciel touché de nostre zele
A mis ses jours en seureté.

    C’est son Bien qui seul peut suffire
Pour le bonheur de cet Empire,
Rien ne sçauroit plus le troubler.

    Jaloux Ennemis de la France,
Perdez une vaine esperance,
Et recommencez a trembler.

SOURCES
A. Paris, Bibliothèque Nationale de France, Manuscrits, Ms Fr 20.863 (Pièces diverses, Règne de Louis XIV), f. 15r

ATTRIBUTION
A. Le poème est signé "Quinault".

NOTE
    Louis XIV fut opéré pour une fistule anale en novembre et en décembre 1686. Les nouvelles de sa guérison commençaient à circuler vers la fin de l'année, mais les célébrations pour fêter cette guérison n'eureut pas lieu avant janvier 1687. On peut donc dater ce sonnet du début de 1687, sans nier la possibilté qu'il fût écrit à la fin de 1686.
    Le manuscrit du sonnet est peut-être autographe.
Comments