Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎

Médailles et jetons

** PAGE EN CONSTRUCTION **

Selon Josèphe Jacquiot, “Philippe Quinault, membre de la Petite Académie”, dans Mélanges d’histoire littéraire offerts à Raymond Lebègue, Paris, Nizet, 1969, p. 305-320, Quinault est l'inventeur des devises et descriptions pour au moins sept des médailles réunies dans Médailles sur les principaux événements du règne de Louis le Grand, avec des explications historiques (Paris, Imprimerie Royale, 1702), et de six des jetons gravés de 1680 à 1683. Je n'ai pas encore pu consulter toutes les sources, mais j'ajouterai ici, au fur et à mesure, ces devises et leurs descriptions.

Les médailles dans le recueil Médailles sur les principaux événements du règne de Louis le Grand (1702) sont les suivantes. Les descriptions dans l'article de Jacquiot, tirées des Registres de l'Académie Royale des Inscriptions, sont souvent assez différentes de celles du recueil.
Les jetons de 1680 à 1683 sont :
  • Pour le Trésor royal, Pour l’année 1680, DITAT INEXAUSTUS
  • Pour les Parties Casuelles, Pour l’année 1681, SALUS PERITURIS
  • Pour l’Amirauté, Pour l’année 1682, LEGEM PONIT AQUIS
  • Pour le Trésor royal, Pour l’année 1683, SEMPERQUE RECENTES
  • Pour les Revenus Casuels, Pour l’année 1683, TUTI QUOS RECIPIT
  • Pour les Galères, Pour l’année 1683, OBLUCTANTIA QUAERIT
Les articles du Mercure Galant pour les années 1680-1683, où Quinault est mentionné comme inventeur d'un jeton, sont référencés aux pages Chronologie et Sources. Les références de l'article de Jacquiot sont pour la plupart erronées.