Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Comédies‎ > ‎

Duchesse du Maine

La duchesse du Maine (Louise-Bénédicte de Bourbon, 1676-1753) organisa de nombreuses représentations théâtrales dans ses châteaux de Sceaux et de Chagny. Le rôle de Laurette dans La Mère coquette était un des ses préférés, et on sait qu'elle le joua le 27 mars 1708 :
« Madame la duchesse de Bourgogne alla le soir à Clagny voir la comédie de la Mère coquette, que jouoit madame la duchesse du Maine. »
(Journal de Dangeau, 27 mars 1708)

Ce n'était sans doute pas la seule fois, puisque le duc de Nevers, décédé en 1707, dédie plusieurs chansons à Laurette. On peut les lire dans Les Divertissemens de Sceaux, 1712, p. 206, 208, 211, 247, 256-257, 259-262, 264-265, 268, 274-275, 309, 318, 335, 338, 362-365, 367, 396, 398. À la p. 363, on lit

« Elle avoit réprésenté le Rôlle d’Azaneth dans Joseph ; celui de Céliméne dans le Misanthrope ; celui de Laurette dans la Mere Coquette, et on lui on donnoit souvent les noms. »

En attendant le livre de Catherine Cessac sur la duchesse du Maine, on peut consulter Adolphe Jullien, Les Grandes nuits de Sceaux, Paris, 1876 (Minkoff reprint, Genève, 1978), p. 44 :
« […] la duchesse abordait aussi le grand répertoire classique et ne redoutait pas de jouer les premiers rôles de Quinault et de Molière, comme Laurette de la Mère coquette et Célimène du Misanthrope.
[…] [les rôles] de Laurette et de Célimène paraissent avoir été de ses meilleurs, le premier surtout, car le surnom lui en était resté, et c’était lui faire un sensible plaisir que de l’appeler Laurette. »
Comments