Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Airs‎ > ‎Airs de Quinault, liste par incipit‎ > ‎

Vivons heureux

Chanson sur un air de Menuet

Un Berger chante les deux premiers vers, & le Chœur les repete. M. Fernon
Vivons heureux, aimons nous, Bergere,
Vivons heureux, aimons nous
Le Berger continuë
.
Dans un endroit solitaire
Fuyons les yeux des jaloux.
Le Chœur
.
Vivons heureux, aimons nous, Bergere,
Vivons heureux, aimons nous.
Le Berger
.
Dançons dessus la feugere,
Joüons aux jeux les plus doux.
Le Chœur
.
Vivons heureux, aimons nous, Bergere,
Vivons heureux, aimons nous.

Un autre Berger chante les deux premiers vers, & le Chœur les repete
.
Aimons, aimons nous tousjours, Silvie,
Aimons, aimons nous tousjours.
Le Berger continuë
.
Sans une si douce envie,
A quoy passer nos beaux jours ?
Le Chœur
.
Aimons, aimons nous tousjours, Silvie,
Aimons, aimons nous tousjours.
Le Berger
.
Les vrais plaisirs de la vie,
Sont dans les tendres amours,
Le Chœur.

Aimons, aimons nous tousjours, Silvie,
Aimons, aimons nous tousjours.

SOURCES LITTÉRAIRES
A. Ballet des Muses, Dansé par sa Majesté à son Chasteau de S. Germain en Laye le 2. Decembre 1666, Paris, Robert Ballard, 1666, p. 20-21 [Rés-Yf-1562] ou 8-9 [Rés-Yf-1559]
B. Nouveau recueil des plus beaux airs de cour, Paris [1669], p. 61 [RVC-13/ 057]

ATTRIBUTION (Voir la note sur Le Ballet des Muses)
B. "M. Quinault".

SOURCES MUSICALES [LWV 32/8]
C. Ballet des Muses dansé devant le Roy a St. Germain en Laye en 1666 [...], Paris, BnF, Dépt. de la Musique, Rés. F. 521
D. Le Ballet des Muses dansé par sa majesté à son chasteau de St Germain en Laye le 2 décembre 1666 Recueilly par Philidor le Père [...] l’an 1712, Versailles, Bibliothèque Municipale, Ms Mus 86, p. 75-79 (première strophe seulement)
- Pour d'autres sources, surtout manuscrites, voir le catalogue de H. Schneider de l'oeuvre de Lully.

ATTRIBUTION
La musique du Ballet des Muses est de Jean-Baptiste Lully.
La source B donne comme titre "Menuet De M. Batiste [Lully]. Du Ballet des Muses".

NOTE
  Dans le Nouveau recueil (source B), "Bergere" et "Silvie", à la fin du premier vers de chaque strophe, sont rejetés pour former un nouveau vers.
  Pas d'autres variantes, à l'exception de l'orthographe. Le Nouveau recueil ne donne pas les noms des personnages chantants, et il résume les répétitions de "Vivons [...]" et de "Aimons [...]" par "Vivons, &c." et "Aimons, &c."
   Le Nouveau recueil
(source B) ajoute une troisième strophe, qu'il attribue à "B.D.B." [Bertrand de Bacilly].
Comments