Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Airs‎ > ‎Airs de Quinault, liste par incipit‎ > ‎

Que ce dieu mérite

CHANSON DE LA NYMPHE DE L’INDE
ET DE SILENE ENSEMBLE
Chantée par Madlle Hylaire, & par M. d’Estival


Que ce Dieu merite qu’on l’ayme !
Qu’il sçait bien enchanter nos sens !
Admirons ses attraits puissants :
Son regne est charmant, sa douceur est extresme,
Les Plaisirs, l’Amour luy-mesme,
Sans Bacchus ne sont que languissants.

Que chacun luy rende les armes,
Que son Throsne soit affermy ;
Le chagrin est son ennemy,
Vivons sous ses loix sans ennuis, sans allarmes ;
Qui n’a point connû ses charmes
Ne connoit les plaisirs qu’à demy.
SOURCES LITTÉRAIRES
A. Le Triomphe de Bacchus dans les Indes, Paris, Ballard, 1666, p. 10 (VIe et dernière entrée)
B. Nouveau recueil des plus beaux airs de cour, Paris [1669] (fin 1669), p. 16 [RVC-13/ 014]

ATTRIBUTION
B.  La strophe 1 est attribuée à "Mr. Quinault".

SOURCES MUSICALES [LWV 30]
Je n'ai pas encore localisé de source.

ATTRIBUTION
La musique du ballet Le Triomphe de Bacchus dans les Indes est de Jean-Baptiste Lully.
La source B donne comme titre "Menuet de Mr. de Batiste" [Lully].

NOTE
La source B ne donne que la première strophe.
Pas de variantes, à l'exception de l'orthographe et de la poncutation.
Le ballet fut créé le 9 janvier 1666.
Comments