Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Airs‎ > ‎Airs de Quinault, liste par incipit‎ > ‎

Pardonnez, belle Inhumaine

Pardonnez, belle Inhumaine,
Si j’ay juré tant de fois,
De sortir de vostre chaîne,
Et de faire un nouveau choix ;
Je me doutois toûjours bien,
Que mon cœur n’en feroit rien.

SOURCES LITTÉRAIRES
A. Suite de la seconde partie des plus beaux vers mis en chant, Paris, Robert Ballard, [1668]¸ p. 318 [RVC-09/ 85]
B. Nouveau recueil des plus beaux vers mis en chant, augmenté […], […], Paris, Guillaume de Luynes, 1680, p. 318 [RVC-15/ 85]

ATTRIBUTION
A, B.  "Mr. Quinault".

SOURCES MUSICALES
C. Chansons pour danser et pour boire XXI, Paris, Robert Ballard, 1662, f. 31v-32r

ATTRIBUTION
Les sources A et B donnent comme titre "Gavotte de Mr. de Lully" (Jean-Baptiste Lully). En haut de la f. 31v, une main inconnue a note « Mr de Lully ».

NOTE
Pas de variantes, en dehors de la ponctuation et de l’orthographe.

La source C donne, f. 31v, les paroles de la première strophe sous les notes. On trouve, f. 32r, les paroles d’une autre strophe, sans attribution :

Il iroit bien chez cent belles
Pour me pouvoir mettre en feu :
Mais il ayme trop ses aises
Pour les moüiller tant soit peu :
Ainsi je croy que ses traits
Ne me blesseront jamais.
Comments