Accueil‎ > ‎L'Oeuvre‎ > ‎Airs‎ > ‎Airs de Quinault, liste par incipit‎ > ‎

J’ay fait serment

J’ay fait serment, cruelle,
De suivre une autre Loy ;
Mais pour vous estre infidelle,
Mon Cœur dépend trop peu de moy :
Ah ! qu’en aimant,
Un serment
Aisément
Nous engage
A plus qu’on ne peut !
Quoy que l’on mette en usage,
L’on n’est pas toûjours volage,
Quand on le veut.

SOURCES LITTÉRAIRES
A. Recueil des plus beaux vers qui ont été mis en chant. Seconde et nouvelle partie, , Paris, Robert Ballard, Pierre Bienfait et l’auteur, 1668, p. 227 [RVC-08/ 202]
B. Nouveau recueil des plus beaux vers mis en chant, augmenté […], […], Paris, Guillaume de Luynes, 1680, p. 227 [RVC-15/ 202]

ATTRIBUTION
A, B.  "Mr. Quinault".

SOURCES MUSICALES
C. Chansons pour danser et pour boire XXI, Paris, Robert Ballard, 1662, f. 30v-31r

ATTRIBUTION
Les sources A et B donnent comme titre "Air de Ballet de Mr. Batiste" (Jean-Baptiste Lully). En haut de la f. 31r de la source C, une main inconnue a noté « Mr de Lully ».

NOTE
    Pas de variantes, en dehors de la ponctuation et de l’orthographe.
    Dans la source C, les paroles de la première strophe sont sous les notes de la musique, f. 30v. On trouve, f. 31r, les paroles de deux autres strophes, sans attribution :

Qu’est-il besoin de dire
Que pour vos doux appas
Et nuit & jour je soupire,
Helas ! vous ne l’ignorez pas :
Vos yeux au moins
Sont tesmoins
De mes soins,
Inhumaine,
Et de mon tourment,
Si vous me perdiez, Climeine,
Vous ne trouveriez qu’à peine
Un tel Amant.

A n’aymer de ma vie
Je puis bien m’engager,
A moins qu’Iris ou Silvie
En vin ne se puissent changer ;
Ou si l’Amour
Veut un jour
Faire un tour,
Pour se rendre
Chez moy le vainqueur,
Dans mon verre il doit descendre
Pour aller sans me deffendre
Droit à mon cœur.
Comments