Accueil‎ > ‎Images‎ > ‎

Médailles

Le Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale de France possède quatre médailles commémorant Quinault, frappées en 1718. Elles sont de Simon Curé (vers 1680-1734) et sont reproduites dans une estampe du Parnasse François de Titon du Tillet (Paris, J.-B. Coignard fils, 1732). Sur la planche VII de cet ouvrage, il y a cinq médailles en quinconce : en haut, Alexandre Lainez, droit et revers ; au milieu, Quinault, droit ; en bas Quinault, deux revers, « MES VERS ONT MERITÉ LES CHANTS LES PLUS PARFAITS » à gauche et « PHOENIX DE LA POESIE CHANTANTE » à droite.

Deux médailles se trouvent dans la Série Simon Curé, les deux autres dans la Série Iconographique, numéros 2205 et 2206.

Les droits des quatre médailles sont – pour mon œil peu expert, au moins – identiques. Au revers, les médailles de la Série Simon Curé portent l’inscription « PHOENIX DE LA POESIE CHANTANTE », tandis que sur celles de la Série Iconographique on trouve « MES VERS ONT MERITÉ LES CHANTS LES PLUS PARFAITS ».

Titon du Tillet explique les deux revers dans Le Parnasse françois, p. 63-64.


Titon
Bibliothèque Nationale de France, Cabinet des Médailles, Série Simon Curé

Bibliothèque Nationale de France, Cabinet des Médailles, Série Simon Curé

Bibliothèque Nationale de France, Cabinet des Médailles, Série iconographique (2505)

Bibliothèque Nationale de France, Cabinet des Médailles, Série iconographique (2505)
Comments