Accueil‎ > ‎

Bibliographie


Voir aussi la page annonces pour des publications récentes.

Oeuvres de Quinault

Le Theatre de Mr Quinault, Paris, Guillaume de Luyne, 1659, 2 vol.
   (Recueil factice, dont plusieurs exemplaires différents existent, comprenant des éditions parisiennes de 1656 à 1666)

Le Theatre de Mr Quinault, Contenant ses Tragedies, Comedies et Opera, dernière édition, augmentée de sa Vie, d’une Dissertation sur ses Ouvrages, & de l’origine de l’Opera. Le tout enrichi de Figures en taille-douce, Paris, Pierre Ribou, 1715, 5 vol.

Le Théatre de Monsieur Quinault. Contenant ses Tragédies, Comédies, et Opéra. Nouvelle édition, enrichie de Figures en taille-douce, Paris, Compagnie des Libraires, 1739, 5 vol.

Théatre de Quinault. Contenant ses Tragedies, Comedies et Opera. Nouvelle édition, Augmentée de sa Vie, d’une Dissertation sur ses Ouvrages, & de l’origine de l’Opéra, Paris, Veuve Duchêne, 1778, 5 vol. ; Genève, Slatkine Reprints, 1970

Œuvres choisies de Quinault, Paris, Didot, 1811-1817, 2 vol.
    Tome I (Notice ; La Mère coquette, p. 5; Alceste, p. 99 ; Thésée, p. 153 ; Atys, p. 215)
    Tome II (Proserpine, p. 5 ; Persée, p. 61 ; Amadis, p.113  ; Roland, p. 163 ; Armide, p. 219 ; Poème de Sceaux, p. 263)
          Il existe une réémission de cette édition, imprimée chez Didot en 1822 mais en vente chez Tourachon-Molin et H. Séguin.
          Les seules différences que j'ai pu constater concernent quelques pages liminaires ; par exemple, il manque dans l'émission de 1822 les 2 pages sur la stéréotypie.


Œuvres choisies de Quinault, Paris, Crapelet, 1824, 2 vol.
    Tome I (Notice ; Astrate ; La Mère coquette ; Alceste ; Thésée ; Atys)
    Tome II (Isis, p. 1 ; Proserpine, p. 63 ; Persée, p. 125 ; Phaéton, p. 185 ; Amadis, p. 241 ;
                  Roland
, p. 297 ; Le Temple de la Paix, p. 359 ; Armide, p. 385 ; Poème de Sceaux, p. 433)

Théâtre choisi, Nouvelle édition par Victor Fournel, Paris, Laplace, Sanchez et Cie, 1882

Livrets d’opéra. éd. Buford Norman. Toulouse, Littératures Classiques, 1999. 2 vol. ; 3e éd. revue et corrigée, Paris, Hermann, 2016 (en 1 vol.).



Sources avant 1800

Bertrand de Bacilly, Remarques curieuses sur l'art de bien chanter et particulièrement pour ce qui regarde le chant françois, Paris, Ballard, 1668 ; 2e éd. Paris, chez l'Autheur, 1679

Adrien Baillet, Jugemens des sçavans sur les principaux ouvrages des auteurs, Paris, A. Dezallier, 1685-1686. 4 tomes en 9 vol. in-12

Nicolas Boileau, Odes ; Poésies latines ; Poésies diverses et Épigrammes ; Prologue d'opéra ; Chapelain décoiffé, éd. Charles-H. Boudhors, Paris, Les Belles Lettres, 1941

Nicolas Boileau,
Oeuvres de M. Boileau Despréaux. Avec des éclaircissemens historiques donnez par lui-même (et les remarques de Brossette), Genève, Fabri & Barrillot, 1716

Nicolas Boileau, Correspondance entre Boileau-Despréaux et Brossette [...], éd. Auguste Laverdet, Paris, Techener, 1858

Nicolas Boileau, Oeuvres complètes, éd. Françoise Escal, Paris, Gallimard, 1966
(Bib. de la Pléiade)

Boscheron, La Vie de Philippe Quinault de l’Académie Françoise, dans Ph. Quinault, Théâtre, Paris, Pierre Ribou, 1715 ; Paris, Veuve Duchêne, 1778, t. I, p. 3-62 ; Genève, Slatkine Reprints, 1970

Boscheron, Vie de M. Quinault de l’Académie Françoise avec l’origine des opera en France, Paris, Bibliothèque Nationale de France, manuscrits, ms. fr. 24329

Correspondance de Roger de Rabutin, comte de Bussy, avec sa famille et ses amis (1666-1693), avec une préface, des notes et des tables, par Ludovic Lalanne, Paris, Charpentier, 1858-1859, 6 vol.

Marquis de Dangeau, Journal, éd. E. Soulié et al., 1854-1860,19 vol.

Recueil des Factums d’Antoine Furetière de l’Académie Française contre quelques-uns de cette Académie, éd. Charles Asselineau, Paris, Poulet-Mallasis et de Broise, 1859

Louis Ladvocat, Lettres sur l’Opéra à l’abbé Debos., éd. Jérôme de la Gorce, Paris, cicero, 1993

Jean de La Fontaine, Oeuvres diverses, éd. Pierre Clarac, Paris, Gallimard, 1958

Lecerf de la Viéville, Jean-Laurent, sieur de Freneuse, Comparaison de la musique italienne et de la musique françoise, 1704-06, Genève, Minkoff Reprints, 1972

Alain-René Lesage et d'Orneval, Le theatre de la foire, ou L'opera-comique. Contenant les meilleures piéces qui ont été représentées aux foires de S. Germain & de Saint Laurent. Enrichies d'estampes en taille-douce, avec une table des vaudevilles & autres airs gravés-notés à la fin de chaque volume. Recueillies, revûës & corrigées par Mrs Le Sage & d'Orneval, Paris, Pierre Gandouin, 1724-1737, 9 vols.

Jean Loret, La Muze historique ou recueil des lettres en vers contenant les nouvelles du temps écrites à son altesse Mademoiselle de Longueville, depuis duchesse de Nemours (1650-1665), éd. J. Ravenel et Ed. V. de la Pelouze, Paris, Jannet, 1857 (t. I), éd. Ch.-L. Livet, Paris, P. Daffis, 1877-1878 (t. II-IV)

Ménagiana, ou Bons mots, rencontres agreables, pensées judicieuses, et observations curieuses, de M. Menage, de l’Academie Françoise, (1e éd. 1693), 2e éd., Paris, P. Delaulne, 1694. 2 vol.

Françoise d'Aubignac, marquise de Maintenon, Correspondance générale de Mme de Maintenon, éd. Théophile Lavallée, Paris, Charpentier, 1865-1866, 4. vol.

Françoise d'Aubignac, marquise de Maintenon, Correspondance, éd. Hans Bots et al, Paris, Champion, 2009-2016, 9 vol.

Molière, Oeuvres complètes, éd. Georges Couton, Paris, Gallimard, 1971, 2 vols. (Bib. de la Pléiade)

Claude & François Parfaict, Histoire de l’Académie Royale de Musique, 1645-1742, (ca 1741), F-Pn (manuscrits) ms fr. 12355 ; transcription partielle annotée par Renée Girardon-Masson, F-Pn (musique) Vmb 47 ; copie manuscrite par Beffara, F-Po/ Rés. 536, vol. 1

Claude & François Parfaict, Dictionnaire des théâtres de Paris, Paris, Rozet, 1767, 7 vol. ; Genève, Slatkine Reprints, 1967, 2 vol.

Claude & François Parfaict, Histoire du théâtre françois depuis son origine jusqu’à présent, (1e éd. 1734), 3e éd, Paris, P.-G. Le Mercier, 1745-1749, 15 vol. ; New York, B. Franklin, 1968

Pellisson et D'Olivet, Histoire de l'Académie française, Paris, 1743, réimp. Ch.-L. Livet, Paris, Didier, 1858, 2 vols.

Charles Perrault, Critique de l’opéra, ou examen de la tragédie intitulée Alceste, ou le Triomphe d’Alcide, Paris, Barbin, 1674. Dans Philippe Quinault, Alceste, suivi de La Querelle d’Alceste : Anciens et Modernes avant 1680, éd. William Brooks, Buford Norman et Jeanne Morgan Zarucchi, Genève, Droz, 1994

Charles Perrault, Les Hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle, avec leurs portraits au naturel, Paris, Antoine Dezallier, 1690-1700, 2 vol. (éd. critique de D.J. Culpin, Tübingen, Gunter Narr, 2003)

Charles Perrault, Mémoires de ma vie, éd. Paul Bonnefon, Paris, H. Laurens, 1909 ; réimp. précédé d'un essai d'Antoine Picon, Paris, Macula, 1993

Primi-Visconti, Mémoires sur la cours de Louis XIV, éd. Jean-François Solnon, Paris, Perrin, 1988

François Raguenet, Parallèle des Italiens et des François en ce qui regarde la Musique & les Opéra, Paris, Jean Moreau, 1702 ; Genève, Minkoff, 1976

Les Registres de l’Académie Françoise, 1672-1793,
publiés par C. Doucet et G. Boissier, Paris, Firmin-Didot, 1895 ; Slatkine, 1971

Charles Robinet, Lettres en vers à Madame, dans William Brooks [éd.], Le Théâtre et l’opéra vus par les gazetiers Robinet et Laurent (1670-1678), Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, 1993 (Biblio 17), p. 23-155

James de Rothschild, éd., Les Continuateurs de Loret. Lettres en vers de La Gravette de Mayolas, Robinet, Boursault, Perdou de Subligny, Laurent et autres (1665-1689), recueillies et publiées par le baron James de Rothschild. Tomes 1-2 (Paris, Damascène Morgand, 1881-82). Tome 3, [Lettres] recueillies par le baron James de Rothschild et publiées par Emile Picot (Paris, Damascène Morgand, 1899).

Baudeau de Somaize, Les Véritables précieuses, Paris, Ribou, 1660

Baudeau de Somaize, Le grand dictionnaire des Précieuses, historique, poétique, géographique, cosmographique, chronologique et armoirique [...], Paris, Ribou, 1661



Ouvrages et articles critiques
Les articles précédés d'un * sont reproduits dans le vol. 229 de Literarture Criticism 1400 to 1800.

Rebekah Ahrendt, A Second Refuge. French Opera and the Huguenot Migration, c. 1680 – c. 1710, PhD Dissertation, Univ. of California, Berkeley, 2011
    Le chapitre 3 est consacré aux représentations d'Armide à La Haye en 1701, avec un nouveau prologue.


James R. Anthony , « More faces than Proteus: Lully’s Ballet des muses », Early Music, 15.3 (1987 ), p. 336-346

Luke Arnason, "L'humour dans les tragédies en musique de Jean-Baptiste Lully", Cahiers du Dix-Septième, 13.2 (2011), p. 130-159

Mario Armellini, « Opéra pour la monarchie, opéra pour la république : Paris et Venise à l’époque de Lully », dans Le Répertoire de l’opéra de Paris (1671-2009). Analyse et interprétation, éd. Michel Noiray et Solveig Serre, Paris, École des Chartes 2010, p. 27-36

Armide, Avant-Scène Opéra, 2008

Hélène Baby,
La Tragi-comédie, de Corneille à Quinault, Paris, Klincksieck 2001

Pauline Beaucé, Parodies d’opéra au siècle des Lumières : évolution d’un genre comique, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, Collection « Le Spectaculaire Théâtre », 2013.

Napoléon-Maurice Bernardin, « L'Astrate et les Précieuses », Revue des cours et conférences, 1897-1898, I ; repris dans Hommes et moeurs au XVIIe siècle, Paris, Société Française d'Imprimerie et de Librairie, 1900.

Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay, éd., Les sons du théâtre. Angleterre et France (XVIe-SVIIIe siècle). Éléments d'une histoire de l'écoute, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013

Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay, « Voir/entendre Armide (1686) », in X. Bisaro et B. Louvat-Molozay, éd., Les sons du théâtre. Angleterre et France (XVIe-SVIIIe siècle). Éléments d'une histoire de l'écoute, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 143-153

Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay, « Chanter sur la scène professionnelle parisienne dans la seconde moitié su XVIIe siècle : de l'identité sociale à l'identité vocale », in X. Bisaro et B. Louvat-Molozay, éd., Les sons du théâtre. Angleterre et France (XVIe-SVIIIe siècle). Éléments d'une histoire de l'écoute, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 287-300 (l'exemple de Psyché)

Paul Bonnefon, « Charles Perrault, essai sur sa vie et ses ouvrages », RHLF, 11 (1904), p. 365-420

Sylvie Bouissou, Crimes cataclysmes et maléfices dans l’opéra baroque en France, Paris, Minerve, 2011.
    Analyse de la
« catastrophe lyrique » dans plusieurs opéras de Quinault et Lully

William Brooks, Bibliographie critique du théâtre de Quinault, Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, 1988 (Biblio 17, no. 38)

* William Brooks, “Further Remarks on Lully and Quinault at Court”, Seventeenth-Century French Studies, 11 (1989), p. 147-150

William Brooks, “How Quinault uses Political Commonplaces”, in Ethics and Politics in Seventeenth-Centiry France. Essays in Honour of Derek A. Watts, éd. Keith Cmeron and Elizabeth Woodrough, Exeter, University of Exeter Press, 1996, p. 211-221 [se limite au théâtre parlé de Quinault]

* William Brooks, “Lully and Quinault at Court and on the Public Stage, 1673-86”, Seventeenth-Century French Studies, 10 (1988), p. 101-121

* William Brooks, “Philippe Quinault, Thomas Corneille, and Contrasting Approaches to Common Dramatic Material: Stratonice and Antiochus”, French Seventeenth-Century Literature: Influences and Transformations, éd. Jane Southwood and Bernard Bourque, Oxford, Lang, 2009, p. 21-27; p. 329-336
William Brooks, Philippe Quinault Dramatist, Bern, Peter Lang, 2009

William Brooks, « La Topographie urbaine dans L’Amant indiscret de Quinault », dans La Ville en scène en France et en Europe (1552-1709), édité par Jan Clarke, Pierre Pasquier et Henry Phillips, Oxford, Bern, Berlin, Bruxelles, Frankfurt am Main, New York, Wien, Peter Lang, 2011, p. 159-174.

W.S. Brooks and P.J. Yarrow, The Dramatic Criticism of Elizabeth Charlotte, duchesse d'Orléans, With an Annotated Chronology of Performances of the Popular and Court Theatres in France (1671-1722), Reconstructed from her Letters, Lewiston/Queenston/Lampeter, Edwin Mellen, 1996

Johannes B. A. Buijtendorp, Philippe Quinault: sa vie, ses tragédies et ses tragi-comédies, Amsterdam, H. J. Paris, 1928

Geoffrey Burgess, "Envoicing the Divine: Oracles in lyric and spoken drama in seventeenth-century France", dans Bruno Forment, éd., (Dis)embodying Myths in Ancien Régime Opera. Multidisciplinary Perspectives, Louvain, Presses Universitaires de Louvain, 2012, p. 63-96.
     Un exemple tiré d'Amadis, avec plusieurs autres de La Fontaine, Racine, Th. Corneille et Fontenelle

* Alison Calhoun, "The Architecture of Arcadia: Quinault, Lully, and the Complicit Spectator of the Tragédie en musique", Seventeenth-Century French Studies, 33 (2011), p. 114-126

* Edmond J. Campion, “Modes of Tendresse in Philippe Quinault’s Tragedies and Tragicomedies”, Maske und Kothurn, 31 (1985), p. 241-246

* Edmond J.Campion, “Representations of History and Mythology by Quinault and Racine”, Seventeenth-Century French Studies, 13 (1991), p. 115-127

Émile Campardon, L'Académie royale de musique au XVIIIe siecle ; documents inédits découverts aux Archives nationales par Émile Campardon, Paris, Berger-Levrault et Cie, 1884, 2 vol.

Paulette Choné et Jérôme de La Gorce, Fastes de cour au XVIIe siècle. Costumes de Bellange et de Berain, Saint-Rémy-en-l'Eau, Éditions Monelle Hayot, 2015

Marie-Claire Chatelain, Ovide savant, Ovide galant. Ovide en France dans la seconde moitié du XVIIe siècle, Paris, Champion, 2008 [Rien sur les livrets ; p. 328-334 sur les Questions d'amour]

Jan Clarke, The Guenegaud Theatre in Paris (1673-1680), London, Mellen, 1998-2007, 3 vol.

Adeline Collange-Perugi et Jean-Noël Laurenti, éd., Le Tableau et la Scène. Peinture et mise en scène du répertoire héroïque dans la première moitié du XVIIIe siècle. Autour des figures des Coypel. Recueil d'études issues du colloque de Nantes 16-17 mai 2011, ACRAS 17-18, 2014

Sylvain Cornic, « L’Astrate de Quinault et l’Alexandre de Racine : deux illustrations divergentes de la galanterie des anciens », dans La Galanterie des anciens, numéro 77 de Littératures classiques, 2012, p. 129-142

Sylvain Cornic, L'Enchanteur désenchanté, Quinault et la naissance de l'opéra français, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, 2011

Sylvain Cornic, "Les 'Tragédies en musique' de Philippe Quinault entre réactions du milieu littéraire et influence des salons précieux", PFSCL, 64 (2006), p. 209-219

Manuel Couvreur, “La Collaboration de Quinault et Lully avant la ‘Psyché’ de 1671”, ‘Recherches’ sur la Musique française classique, 27 (1991), p. 9-34

Manuel Couvreur, « Les crispations théoriques de l’esthétique du merveilleux comme hypothèse du livret de Tragédie en musique Rococo » Études sur le XVIIIe siècle, 18, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 1991, p. 35-45.

Manuel Couvreur, Jean-Baptiste Lully. Musique et dramaturgie au service du prince, [Bruxelles], Mark Vokar, 1992

Manuel Couvreur, "Pietro Antonio Fiocco, un musicien vénitien à Bruxelles (1682-1714)", Revue belge de Musicologie, no. 55, 2001, p. 147-164

Mathieu Da Vinha, Les Valets de chambre de Louis XIV, Paris, Perrin, 2004

Timothy De Paepe, French Opera in Print and on Stage in Antwerp: Three Generations of Antwerp Book Publishers and Their Opera Librettos (1682–1714)", Journal of Seventeenth-Century Music, Vol. 15, No. 1 (2013).

Dictionary of Literary Biography, vol. 268, "Seventeenth-Century French Writers", éd. Françoise Jaouën, Detroit, Gale, 2003, p. 297-306
      Article de Buford Norman

Béatrice Didier, Le Livret d'opéra en France au XVIIIe siècle, Oxford, Voltaire Foundation, 2013
      Un chapitre sur Quinault, p. 49-61, surtout sa réputation au XVIIIe siècle

Duchêne, Roger, Les Précieuses, ou comment l'esprit vint aux femmes, Paris, Fayard, 2001

Duron, Jean, éd., Amadis de Gaule de Johann Christian Bach, Philippe Quinault et Saint-Alphonse. Livret, études et commentaires, Wavre, Mardaga, 2011

   Quinault est presque omni-présent, mais on peut signaler trois articles où il est souvent question de lui :
  
- Céline Bohnert, « Amadis : une rêverie anachronique ? », p. 61-83
   - Buford Norman, « 'L'audace de corriger Quinault' : les révisions de Devismes du livret de 1684 », p. 85-102
   - Benoît de Cornulier, « La double contrainte du versificateur de tragédie lyrique : à propos du livret d'Amadis », p. 103-118

Duron, Jean, « L’Instinct de M. de Lully », dans La Tragédie lyrique, Paris, Cicero/Théâtre Des Champs-Élysées, 1991, p. 65-119

Marie-Jeanne Durry, Autographes de Mariemont, première partie, avant 1800, Paris, Nizet, 1955, 2 vol.

Louis Duval, Contribution à l'histoire littéraire de la Marche. Le lieu de naissance de Ph. Quinault et ses biographes, Guéret, Impr. Régionale, 1914

Louis Duval, Esquisse marchoises, superstitions et légendes, Paris, Champion, 1879

J. Fransen, Les Comédiens français en hollande au XVIIe et au XVIIIe siècles, Paris, Champion, 1925.

Annick Fiaschi-Dubois, « Charles Perrault dans la Querelle des Anciens et des Modernes : La Critique de l’opéra Alceste ou le triomphe d’Alcide de Jean-Baptiste Lully (1674) », Œuvres et critiques, 31.1, 2006, p. 57-72

Delia Gambelli et Letizia Norci Cagiano, éd., Le Théâtre en musique et son double (1660-1762), Paris, Champion, 2005

* Perry Gethner, “Alceste, or How to Rewrite Greek Tragedy in the Age of Louis XIV”, Cahiers du Dix-septième, 1.1 (1987), p. 103-115

Perry Gethner, “Douceur et galanterie dans les tragédies lyriques de Quinault", La Douceur en littérature de l’Antiquité au XVIIe siècle, éd. Hélène Baby et Josiane Rieu, Paris, Classiques Garnier, 2012, p. 323-332

Perry Gethner, “La Fonction des sentences dans les livrets de Quinault”, C.A.I.E.F., 41 (1989), p. 129-144

Perry Gethner, “Guerre et combat dans les premières tragédies lyriques”, Armées, guerre et société dans la France du XVIIe siècle. Actes du VIIIe colloque du Centre International de Rencontres sur le XVIIe siècle, Nantes, 18-20 mars 2004, éd. Jean Garapon, Tübingen, Gunter Narr Verlag, 2006, p. 257-266 (Biblio 17; 167)

Perry Gethner, "Magic and Allegory in Quinault and Lully’s Amadis", Communication au Congrès de la Modern Language Association, 2012

Perry Gethner, “La Magicienne à l’opéra, source de subversion”, dans Roger Duchêne et Pierre Ronzeaud, éd., Ordre et contestation au temps des classiques, Paris-Seattle-Tübingen, PFSCL, 1992 (Biblio 17), t. I, p. 301-307

Perry Gethner, “La ‘Morale lubrique’ dans les opéras de Quinault”, Les Visages de l’amour au XVIIe siècle, Toulouse, Université de Toulouse-le Mirail, 1984, p. 145-154

Perry Gethner, “The Roles of the Chorus in Late Seventeenth-Century Opera”, Ars Lyrica, 91 (1998), p. 41-49

Perry Gethner, « Le statut des personnages mineurs dans les livrets de Quinault », Littératures Classiques, 51 (2004), p. 121-131

Girdlestone, Cuthbert M., La Tragédie en musique (1673-1750) considérée comme genre littéraire, Genève, Droz, 1972

Jean-Philippe Goujon,
« le Ballet du Triomphe de l'Amour de Quinault et Lully (1681) remanié par Danchet et Campras en 1705 », dans Itinéraires d'André Campra, éd. Catherine Cessac, Wavre, Mardaga, 2012, p. 109-121

Anne-Madeleine Goulet, Paroles de musique (1658-1694). Catalogue des « Livres d’airs de différents auteurs » publiés chez Ballard, Collines de Wavre (Belgique), Mardaga, 2007

Anne-Madeleine Goulet, Poésie, musique et sociabilité au XVIIe siècle : les Livres d'airs de différents auteurs publiés chez Ballard de 1658 à 1694, Paris, Champion, 2004

Anne-Madeleine Goulet, "Segrais sous le charme d'Euterpe", dans Jean Regnaud de Segrais. Actes du Colloque de Caen (9 et 10 mars 2006), éd. Suzanne Guellouz et Marie-Gabrielle Lallemand, Tübingen, Narr, 2007, p. 223-248

Étienne Gros, Philippe Quinault, sa vie et son œuvre, Paris, Champion, 1926, Genève, Slatkine Reprints, 1970

Jean-Philippe Grosperrin, « 'De tes enchantements vois l'inutile usage », dans Les Scènes de l'enchantement. Arts du spectacle, théâtralité et conte merveilleux (XVIIe-XIXe siècles), dir. Martial Poirson et Jean-François Perrin, Paris, Desjonquères, 2011, p. 274-290
     Pages 283-284 sur Armide, 287-288 sur Roland

Jean-Philippe Grosperrin, « Le miroir d'Armide. De l'épopée du Tasse à l'opéra de Quinault, dans D'un genre à l'autre, éd. M. Guéret-Laferté et D. Mortier, Pub. des Universités de Rouen et du Havre, 2008, p. 181-193

Jean-Philippe
Grosperrin, « Le songe et le moment. Sur la dramaturgie du songeur dans la tragédie lyrique », dans Songes et songeurs (XVIe-XVIIIe siècles), éds. N. Dauvois et Jean-Philippe Grosperrin, Québec, Presses de l’Université de Laval, 200, p. 187-203

Sabine GRUFFAT, « Les dieux de machines dans Isis de Lully et Quinault : fonctions et significations », dans Les Scènes de l'enchantement. Arts du spectacle, théâtralité et conte merveilleux (XVIIe-XIXe siècles), dir. Martial Poirson et Jean-François Perrin, Paris, Desjonquères, 2011, p. 260-273

Jules-Joseph Guiffrey, éd., Colbert, 1664-1680, vol. 1 des Comptes et bâtiments du roi sous le règne de Louis XIV, Paris, Imprimerie Nationale, 1881

Simonetta Ingegno Guidi “Per la storia des teattro francese in Italia: L.A. Murattori, G.G. Orsi e P.J. Martelloi”, La Rassegna della Letteratura italiana 78, 1-2 (1974), p. 64-94

Laurent Guillo, Pierre I Ballard et Robert III Ballard : imprimeurs du roy pour la musique (1599-1673), Liège, Mardaga, 2003, 2 vol.

Laurent Guillo, Les recueils de vers mis en chant (1661-1680). Dépouillement des dix-huit sources connues, Centre de Musique Baroque de Versailles, Cahiers Philidor 28 (2004),
http://philidor.cmbv.fr/cahiers

Bruce Gustafson, French Harpsichord Music of the Seventeenth Century : A Thematic Catalogue of the Sources with Commentary, 3 vols., Ann Arbor, UMI Research Press, 1979

Camille Guyon-Lecoq, La vertu des passions: l’esthétique et la morale au miroir de la tragédie lyrique, 1673-1733, Paris, Champion, 2002

Rebecca Harris-Warwick, « Le proloque de Lully à Rameau », dans Le Répertoire de l’opéra de Paris (1671-2009). Analyse et interprétation, éd. Michel Noiray et Solveig Serre, Paris, École des Chartes, 2010, p. 199-211

Rebecca Harris-Warrick, “Reading Roland, Journal of Seventeenth-Century Music, Vol. 16, No. 1 (2013).

Rebecca Harris-Warwick, « Roland apprenant l'infidélité d'Angélique : les différentes versions de l'acte IV de Roland au fil des reprises », dans Adeline Collange-Perugi et Jean-Noël Laurenti, éd., Le Tableau et la Scène, p. 99-107

Hubert Hazebroucq, Les danses de l'acte IV de Roland, dans Adeline Collange-Perugi et Jean-Noël Laurenti, éd., Le Tableau et la Scène, p. 108-122

John Hajdu Heyer, éd., Lully Studies, New York: Cambridge University Press, 2000

Gaëlle Lafage, Charles Le Brun. Décorateur de fêtes, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2015

* Desmond Hosford, “Reigning Women, Crushed Women: Duty, Glory, and Suicide in the Tragedies of Philippe Quinault”, Formes et formations au dix-septième siècle, éd. Buford Norman, Tübingen, Narr, 2005, p. 75-78

Robert C. Ketterer, "Helpings from the Great Banquets of Epic: Handel's Teseo and Arianna in Creta, dans Bruno Forment, éd., (Dis)embodying Myths in Ancien Régime Opera. Multidisciplinary Perspectives, Louvain, Presses Universitaires de Louvain, 2012, p.33-61.
     Une comparaison de plusieurs tirades de Médée chez Quinault et chez Haym

Jérôme de La Gorce, « Les Débuts de l’opéra français: origines et formation de la tragédie en musique », dans Les Premiers opéras en Europe et les formes dramatiques apparentées, éd. Irène Mamczarz, Paris, Klincksieck, 1992, p. 133-140

Jérôme de La Gorce, Jean-Baptiste Lully, Paris, Fayard, 2002

Jérôme de La Gorce, L’Opéra à Paris au temps de Louis XIV: histoire d’un théâtre, Paris, Desjonquères, « La Mesure des choses », 1992

Jérôme de La Gorce, « L’Opéra français à la cour de Louix XIV », Revue d’Histoire du Théâtre, 35, 1983, p. 387-402

Jérôme de La Gorce, « Un proche collaborateur de Lully, Philippe Quinault », XVIIe Siècle, 161, 1988, p. 365-370

Pierre Lanfranchi, Quinault, le vers galant, Mémoire de master I sous la direction de Pierre Ronzeaud, Université Aix-Marseille I, 2011

Pierre Lanfranchi, La Course à l'héritage, Mémoire de master II sous la direction de Pierre Ronzeaud, Université Aix-Marseille I, 2012

Auguste Jal, Dictionnaire critique de biographie et d’histoire. Errata et supplément pour tous les dictionnaires historiques d’après des documents authentiques inédits, Paris, Plon, 1867, 2 vols. 2e éd. Paris, 1872 ; Genève, Slatkine Reprints, 1970

M. Jurgens et M.-A. Fleury, Documents du Minutier central concernant l'histoire littéraire (1650-1700), Paris, PUF, 1960

Catherine Kintzler, Poétique de l'opéra français de Corneille à Rousseau, Paris, Minerve, 1991 ; 2e éd., 2006

Frédéric Lachèvre, Bibliographie des recueils collectifs de poésies publiés de 1597 à 1700, 4 vols. (1e éd. 1901-1905), Genève, Slatkine Reprints, 1967

Jérôme de La Gorce, Jean-Baptiste Lully, Paris, Fayard, 2002

Jérôme de La Gorce, L’Opéra à Paris au temps de Louis XIV : histoire d’un théâtre, Paris, Desjonquères, 1992

Jérôme de La Gorce, « Un Proche collaborateur de Lully, Philippe Quinault », Dix-septième Siècle 161, 1988, p. 365-70

Charles Le Blanc, Manuel de l’Amateur d’Estampes, contenant le dictionnaire des graveurs de toutes les nations […], Paris, Émile Bouillon, 1854-1888

Judith Le Blanc, Avatars d'opéras - Parodies et circulation des airs chantés sur les scènes parisiennes (1672-1745), Paris, Classiques Garnier, 2014

Judith Le Blanc, "Parodies d’opéras et coexistence des musiques de Lully et Charpentier sur la scène de la Comédie-Française", Bulletin Charpentier, no. 2, 2009, p. 3-14

Literature Criticism from 1400 to 1800, vol. 229, éd. Lawrence J. Trudeau, Detroit, Gale, 2014, p. 229-344
Reprend en partie des informations sur la vie et l'oeuvre de Quinault du vol. 268 du Dictionary of Literary Biography. Reproduit des articles (en anglais) de Brooks, Calhoun Campion, Gethner, Hosford, Scott, et Van Eerde ; ces articles sont précédés d'un * dans cette bibliographie.

Bénédicte
Louvat-Molozay, Théâtre et musique. Dramaturgie de l’insertion musicale dans le théâtre français (1550-1680), Paris, Champion, 2002

Stéphane Macé, "Angélique et Médor, comédie de Dancourt mêlée de musique de Charpentier : quelques réflexions autour des pratiques d’interprétation", Bulletin Charpentier, no. 2, 2009, p. 15-19

Jean-Christophe Maillard, "Le style musical français au XVIIe siècle : doutes et certitudes", Dix-septième siècle, 224 (juillet 2004), p. 445-460

Myriam Maître, Les Précieuses. Naissance des femmes de lettres en France au XVIIe siècle, Paris, Champion, 1999.

Mazouer, Charles, éd. « Théâtre et musique au XVIIe siècle », Littératures classiques, 21, 1994.

Charles Mazouer, Le Théâtre français de l'âge classique. Tome II. L'Apogée du classicisme, Paris, Honoré Champion, coll. "Dictionnaire et références n° 20. Histoire du théâtre français", 2010.
    Un regard nouveau et bienvenu sur le théâtre du dix-septième siècle, avec un chapitre sur Quinault et un autre sur la naissance de l'opéra français.

Buford Norman, Quinault librettiste de Lully. Le Poète des Grâces, Wavre, Mardaga, 2009. Traduction française de Touched by the Graces. The Libretti of Philippe Quinault in the Context of French Classicism, Birmingham AL, Summa Publications, 2001


Pierre Mélèse, Répertoire analytique des documents contemporains d'information et de critique concernant le théâtre à Paris sous Louis XIV, Paris, Droz, 1934 ; Genève, Slatkine, 1976

Pierre Mélèse, Le Théâtre et le public à Paris sous Louis XIV, Paris, Droz, 1934 ; Genève, Slatkine, 1976

Sarah Nancy, « 'Chanter sans grimace' : ce qui se voit et ce qui s'entend du chant en France au XVIIe siècle », in X. Bisaro et B. Louvat-Molozay, éd., Les sons du théâtre. Angleterre et France (XVIe-SVIIIe siècle). Éléments d'une histoire de l'écoute, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013, p. 131-142 p. 131-142

Laura Naudeix, « Atys, une production sans traditions », dans L'Opéra de Paris, la Comédie-Française et l'Opéra-Comique : approches comparées, 1669-2010, Paris, École des Chartes, 2012, p. 334-346

Laura Naudeix, “Cadmus & Hermione : œuvre modèle ou expérience concluante ?”, dans Jean Duron, éd., ‘Cadmus & Hermione’ (1673) de Jean-Baptiste Lully et Philippe Quinault : livret, études et commentaires, Wavre, Mardaga, 2008 (Regards sur la musique), p. 177-199

Laura Naudeix, Dramaturgie de la tragédie en musique (1673-1764), Paris, Champion, 2004

Laura Naudeix, “Par où commencer une tragédie lyrique?”, dans Charles Mazouer. éd., Recherches des jeunes dix-septiémistes, actes du Ve colloque du Centre International de Rencontres sur le XVIIe siècle. Bordeaux, 28-30 janvier 1999, Tübingen, Gunter Narr, 2000 (Biblio 17), p. 63-73

Alain Niderst, "Mithridate opera?”, dans Claire Carlin, éd., La Rochefoucauld, Mithridate, Frères et sœurs, Les Muses sœurs ; Actes du 29e congrès annuel de la North American Society for Seventeenth-Century French Literature, Tübingen, Gunter Narr, 1998 (Biblio 17), p. 125-136

* Buford Norman, “Ancients and Moderns, Tragedy and Opera: The Quarrel over Alceste”, French Musical Thought, 1600-1800, éd. Georgia Cowart, Ann Arbor, UMI, 1989, p. 177-196

Pierre Pasquier et Anne Surgers, La Représentation théâtrale en France au XVIIe siècle, Paris, Armand Colin, 2011 [livre très utile, avec plusieurs mentions de Quinault, surtout dans le chapitre sur l'éclairage.

Jérôme Pesqué, « La carrière de six ouvrages lyriques tirés de la Jérusalem délivrée à l’Opéra de Paris (1686-1913). Lully, Campra, Desmarets, Gluck Sacchini et Persuis », dans Le Répertoire de l’opéra de Paris (1671-2009). Analyse et interprétation, éd. Michel Noiray et Solveig Serre, Paris, École des Chartes 2010, p. 63-83

John S. Powell, Music and Theatre in France, 1600-1680, Oxford, Oxford University Press, 2000

John S. Powell, "Psyché : The Stakes of a Collaboration,” dans Reverberations: Staging Relations in French Since 1500 - A Festschrift in Honour of C. E. J. Caldicott, éd. Phyllis Gaffney, Michael Brophy, et Mary Gallagher (University College Dublin Press, 2008), p. 1-25

Rudolf Rasch, “De moeizame introductie van de opera in de Republiek”, dans Eenmuziekgeschiedenis der Nederlanden, éd. Louis Peter Grijp, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2001, p. 311-316

Rudolf Rasch, "Thomas Arends' Roeland (1686) : Opera of toneel?", dans Hier wordt Musieck gesonghen ende gespeelt : Muziek op het toneel in de Nederlanden tijdens de zeventiende eeuw, éd. Antwerpen, 2004

Obed Rabinovitch, "Anonymat et institutions littéraires au XVIIe siècle : la revendication des oeuvres anonymes dans la carrière de Charles Perrault", Littératures Classiques, 30 (2013), p. 87-104 (p. 90-93 sur le "Portrait d'Iris")

Anne Röwekamp, Zwischen 'passion' und 'raison'. Zum Frauenbild der Tragédie en musique von Jean-Baptiste Lully und Philippe Quinault, Berlin, Mensch und Buch Verlag, 2012.

Lois A.Rosow, « How eighteenth-century Parisians Heard Lully’s Operas: The Case of Armide’s Fourth Act », dans Jean-Baptiste Lully and the Music of the French Baroque: Essays in Honor of James R. Anthony, éd. John Hajdu Heyer, New York, Cambridge University Press, 1989, p. 213-237
Françoise Rubellin, Atys burlesque. Parodies de l'opéra de Quinault et Lully à la Comédie-Italienne, 1726-1738, Saint-Gély-du-Fesc, Espaces 34, 2011.
   Sept parodies du livret de Quinault, avec une belle introduction et un important appendice musical par Loïc Chahine

Yoshie Sakate, "Thésée" de François-Joseph Gossec (1782) : une tragédie lyrique à la fin de l'Ancien Régime, thèse, Université de Liège, 2007

Anthony Saudrais, La violence dans l’oeuvre de Philippe Quinault. Le coeur et la raison, Sous la direction de Timothée Picard, Mémoire de Master Recherche, Université Rennes 2, 2014

Carl B. Schmidt,  “The geographical spread of Lully’s operas during the late seventeenth and early eighteenth centuries: new evidence from the livrets”, in Jean-Baptiste Lully and the Music of the French Baroque: Essays in Honor of James R. Anthony, edited by John Hajdu Heyer, Cambridge, Cambridge University Press, 1989, p. 183-211

Carl B. Schmidt, The Livrets of Jean-Baptiste Lully’s Tragédies Lyriques: A Catalogue Raisonné, New York, Performers’ Editions, 1995

Herbert Schneider, Chronologisch-thematisches Verzeichnis sämtlicher Werke von Jean-Baptiste Lully, Tutzing, Schneider, 1981

Herbert Schneider, "Philippe Quinaults Alceste in drei deutschen Adaptationen von Johann Wolfgang Franck (1780), von Johann Ulrich König (Braunschweig 1719 und Hamburg 1719) und in einer Übersetzung zur Musik Lullys (Hamburg 1696). Eine librettistische Studie", dans Barock. Geschichte-Literatur-Kunst. Sondernummer, Varsovie 2006, p. 131-173.

Herbert Schneider, "Zur dramaturgischen und musicalischen Konzeption des Tragédie en musique von Jean-Baptiste Lully aufgezeigt an Roland und Persée", dans Barockes Musiktheater in Geschichte und Gegenwart, Laaber 2010, p. 175-198.

* Joyce Scott, “Douceur and Violence in Quinault’s Theatre”, Selecta, 2 (1981), p. 36-39

Marc Soriano, éd. Charles Perrault. Contes. Paris, Flammarion, 1989

* John Van Eerde, “Quinault, the Court and Kingship”, Romanic Review, 53.3 (1962), p. 174-186

Alain Viala, L’Esthétique galante. Toulouse, Littératures Classiques, 1989
   
Le Discours sur les Oeuvres de Monsieur Sarasin et d'autres textes de Pul Pellisson, avec une introduction importante.

Alain Viala, La France galante, Paris, PUF, 2008

Alain Viala, « Inventer Watteau », Littératures Classiques 82 (2013), p. 29-37
    Astrate comme un des exemples d'une galanterie optimiste, qui croit possible de "fonder ainsi un mérite personnel dont le point culminant réside dans sa discrétion même".

Alain Viala, Naissance de l’écrivain: sociologie de la littérature à l’âge classique, Paris, Minuit, 1985

Vialet, Michèle, et Buford Norman. « Sexual and Artistic Politics Under Louis XIV: The Persephone Myth in Quinault and Lully’s Proserpine », dans Images of Persephone: Feminist Readings in Western Literature, éd. Elizabeth T. Hayes, Gainesville, University Press of Florida, 1994, p. 45-74

Jean-Yves Vialleton, « Les pièces perdues de l’Antiquité comme source de la création dramatique au XVIIe siècle: Corneille et Quinault imitateurs d’Euripide », dans Philologie et théâtre. Traduire, commenter, interpréter le théâtre antique en Europe (XVe – XVIIIe siècle), Etudes réunies par Véronique Lochert et Zoé Schweitzer, Amsterdam/New York, Rodopi, 2012

Jed Wentz, "An Annotated Livret of Lully’s Roland as a Source for 17th-Century Declamation", Cambridge Opera Journal 25 (mars 2013), p. 1-36

Jed Wentz, Notes on staging an iconic scene from Armide dans Adeline Collange-Perugi et Jean-Noël Laurenti, éd., Le Tableau et la Scène, p. 90-95

Michel Wiedemann, « Le portrait de l’auteur, contribution de la gravure à la médiatisation du littéraire aux XVIIe et XVIIIe siècles », dans La médiatisation du littéraire dans l’Europe des XVIIe et XVIIIe siècles, éd. Florence Boulerie, Tübingen, Narr, 2013, p. 233-247
Conclut par l’exemple de la statue de Quinault à Felletin : « Phillippe Quinault bénéficie à Felletin d’une statue indue [...]. Ainsi, la gravure fait l’homme ».

Traductions

Quinault, Atys: A Play in Five Acts, translated and adapted by Frank Morlock, Borgo Press, 2010
    Disponible sur amazon.com

Quinault, Isis A Play in Five Acts, translated and adapted by Frank Morlock, Borgo Press, 2010
    Disponible sur amazon.com

Quinault, Alcestis A Play in Five Acts, translated and adapted by Frank Morlock, Borgo Press, 2010
    Disponible sur amazon.com.

[ Haut de la page ]