Accueil‎ > ‎Appréciations‎ > ‎

Ladvocat

Louis Ladvocat. Lettres sur l’Opéra à l’abbé Debos., éd. Jérôme de la Gorce, Paris, cicero, 1993

[…] Plus j’examine et je raisonne avec ces messieurs que vous avez vus sur ma table, et plus je m’étonne de ces messieurs les poètes et masculins ou féminins, qui font des opéras sans se soucier des règles qu’ils ne savent pas, et n’en veulent pas apprendre d’autres que celles qui se font en pensant imiter Monsieur Quinaut. Pour moi, je vous avouerai franchement que plus je médite et plus je vois la difficulté à choisir un bon sujet. Les vers et la musique ne sont pas à mon sens si difficiles à composer quand le sujet sera propre et bien disposé, et le peu /p. 30/ d’approbation que l’on a donnée à ceux qui ont été représentés depuis Quinaut en est une preuve plus que suffisante. […]
p. 29-30, jeudi 9 décembre 1694


[…] je n’oublierai pas non plus que vous, que Mr Quinaut n’est pas impeccable et que les sujets des Métamorphoses ne font pas de bon opéras.
p. 37, 13 janvier 1695, sur une reprise de Persée de Quinault et Lully

[…] j’appréhende bien que /p. 49/ l’ennui du parterre ne vienne du peu de nouveauté qu’on peut fournir à l’humeur inquiète des Français. Tous les dieux et les diables y ont paru. Il est présentement difficile de leur donner un caractère de nouveauté qui puisse plaire. On se persuade que la musique est imitée ou prise de Lulli. On croit que les vers et les caractères sont moins naturels que ceux qu’on a voulu copier de Quinault. […]
p. 48-49, samedi 16 avril 1695, sur Théagène et Chariclée de Duché et Desmarest



Louis Ladvocat. Lettres sur l’Opéra à l’abbé Debos. suivies de Description de la Vie et Mœurs, de l’Exercice et l’État des Filles de l’Opéra, éd. Jérôme de la Gorce, Paris, cicero, 1993

Comments