Accueil‎ > ‎Appréciations‎ > ‎

Henry Guichard

« L’Opéra est tombé dans la bagatelle et dans la niaiserie, et ne s’en relèvera jamais que par des pièces qui joindront le pompeux, le magnifique et l’héroïque à l’enjoué et au divertissement. Il en faut revenir aux Thésées, aux Alcestes, aux Phaétons, aux Rolands, les fadaises populaires échouant toujours en opéra. Il y faut du grand et laisser là le badinage qui corrompt et qui énerve le coeur. »

Lettre d’un lanterniste de Toulouse à l’auteur du ballet des arts, attribué à Henry Guichard,
à propos du Triomphe des Arts de Houdard de La Motte et Michel La Barre, 1700
Bibliothèque nationale de France, Département des Manuscrits, Ms. Clairambault 293, fol. 468
Je remercie M. Jérôme de La Gorce de m'avoir signalé cette citation.
Voir son L'Opéra de Paris, p. 110-111

Comments