Accueil‎ > ‎

Annonces


PRIX NOBEL DE LA LITTÉRATURE À UN AUTEUR DE "PAROLES DE MUSIQUE"
13 octobre 2016 : L'Académie Suédoise a récompensé Bob Dylan, qui "écrit une poésie pour l'oreille". À quand le tour (légèrement posthume) de Quinault ?

TROISIÈME ÉDITION DES LIVRETS

Cette nouvelle édition est paru en février 2016 chez Hermann. L'avant-propos et l'introduction ont été revus, la bibliographie et la discographie considérablement augmentées.

NOUVELLE ÉDITION DES TRAGÉDIES
Le tome I du Théâtre complet de Quinault, éditée par Carine Barbafieri, vient de paraître (janvier 2016) chez Classiques Garnier. Il contient La Mort de Cyrus, Astrate, Pausanias et Bellérophon.
 
COLLOQUES
Journée d'étude, Le Pouvoir se met en scène : le pouvoir et ses publics à l'époque moderne (XVIe – XVIIIe siècles)
Vendredi 25 novembre 2016 Salle R111 – ENS de Lyon (15, parvis René Descartes, Lyon)
L'entrée est libre – Contact : labo.repham@gmail.com
Lola Salem (ENS de Lyon / Maison française d’Oxford) parlera des Thésée de Quinault/Lully et de Mondonville (livret revu) : « L'échec inattendu du Thésée de Mondonville (1765 et 1767) : le public "de cour" contre celui "de la ville", gardien et juge du répertoire lulliste au XVIIIe siècle ».

BASE DE DONNÉES
Ce nouveau site, toujours en version beta mais fonctionnel, permet de fouiller les registres de cet illustre théâtre. En cherchant Quinault comme nom d'auteur dans "Recherche par facette", on trouvera 421 représentations, de 1680 à 1790. Il existe de nombreuses autres possibilités de recherche.

SPECTACLES
Il y a sans doute des choses à signaler, mais j'ai très peu de temps en ce moment.
Un exemple de la critique des représentations de Persée, les 23-25 mai 2014 au Château de Versailles

COLLOQUES, EXPOSITIONS
Château de Versailles 29 novembre 2016 - 26 mars 2017
Une exposition très riche et avec un très beau catalogue. Quinault, comme il se doit, y est bien présent -- fêtes de 1668, reconstruction du temple de Minerve pour la reprise de Thésée en 1754, et surtout son portrait. À ma connaissance, c'est la première fois qu'elle fasse partie d'une exposition publique.

DISQUES (voir discographie)

Les Arts florissants, dir. Wm. Christie, ont donné Armide en octobre 2008 ; un DVD a paru en mai 2011. Des extraits circulent sur Youtube.
La mise en scène de Robert Carsen a modifié profondément le dénouement de Quinault, en commençant par la suppression d'une scène (V, 3) et la modification d'un vers --
« Sans la beauté qui me tient sous sa loi » (V, 2) est devenu
« Sans la gloire qui me tient sous sa loi », ce qui change tout --
pour conclure avec le suicide de l'héroïne. Comme l'écrit J. Le Blanc dans une étude récente, « Il existe de fait plusieurs contradictions entre les significations potentielles de cette oeuvre au moment de sa création et celles qui ont été suggérées par Carsen. [...] La violence est [...] dans le détournement, l'appropriation de ce répertoire qui donne le beau rôle aux femmes fortes par des hommes qui, comme prenant leur revanche sur elles, vont jusqu'au contresens » (Judith Le Blanc, « Armide de Lully et Quinault : tensions au cœur de l’‘opéra des femmes’ (XVIIe-XXIe siècles) », Concordia Discors, éd. Benoît Bolduc et Henriette Goldwyn, vol. I, Biblio 17, Tübingen, Gunter Narr, 2011, p. 243-250.

Une reprise de la production d'Atys par les Arts florissants (1986-1987) a eu beaucoup de succès en mai 2011 à l'Opéra-Comique, à Caen, à Bordeaux (juin 2011), au Château de Versailles (juillet 2011), et au Brooklyn Academy of Music (18-24 septembre 2011). Le DVD, avec un documentaire en bonus, est disponible chez Fra Musica.
    Voici quelques critiques newyorkaises élogieuses :
New York Arts (particulièrement intéressante)
ARTICLES
Antonia L. Banducci, "Acteurs and Actrices as Muses: The Case for Jean-Baptiste Lully’s Repertory Troupe (1672–86", Journal of Seventeenth-Century Music, vol. 21, no 1 (2015), mis en ligne 2017.
Quinault a conçu ses livrets, et surtout Amadis, pour mettre en valeur les vedettes de l'Académie Royale de Musique.

William Brooks, "The Aspin Collection, and the First Edition of Quinault's Play Les Rivales: An Old Mystery Resurfaces", Irish Journal of French Studies, vol. 16 (2016), p. 165-175.

Alain Riffaud, "L'Édition du théâtre français au dix-septième siècle", Irish Journal of French Studies, vol. 16 (2016), p. 5-21.

Alain Riffaud, "Le Fonds Aspin à la bibliothèque de Trinity College de Dublin, une collection de théâtre frasnçais exceptionnelle",
Irish Journal of French Studies, vol. 16 (2016), p. 23-33.
Les deux articles d'A. Riffaud contiennent de nombreuses informations sur la publication des livrets de Quinault et sur les contrefaçons de son théâtre parlé en province (Caen, Grenoble) et à Amsterdam.

Jean Duron, "« Cette agreable harmonie a les Muses pour meres & pour Maraines » : musique et mythologie au XVIIe siècle
",
XVIIe siècle, n°272 (2016), p. 447-469
Des pages intéressantes sur plusieurs opéras de Quinault, surtout Cadmus et Hermione et Atys

Blake Stevens, "The Production of space in the ‘tragédie en musique’: ‘absence effects' in Lully and Quinault's ‘Atys’, Music and Letters, Vol. 96, No. 4 (2015), p. 509-533


LIVRES, THÈSES

Rebecca Harris-Warrick, Dance and Drama in French Baroque Opera. A History, Cambridge University Press, 2016. 502 pages, 40 illus. n/b, 56 exemples musicaux. ISBN 9781107137899.
La danse dans l'opéra français de Lully à Rameau, présentée comme un élément essentiel de la dramaturgie.

Mythologie du Grand Siècle [textes réunis par Céline Bohnert et Jean Duron dans le cadre du séminaire "Lire les oeuvre mythologiques des XVIe et XVIIe siècles : outils, méthodes et enjeux"] dans XVIIe siècle, n°272, 68e année, n°3, Paris, Société d'études du XVIIe siècle, Juillet 2016.
Voir l'article de Jean Duron, sous "Articles", plus haut.

Amin Maalouf, Un Fauteuil sur la Seine. Quatre siècles d'histoire de France. Paris, Grasset, 2016
Maalouf raconte "la vie et les aventures des dix-huit personnages qui se sont succédé au 29e fauteuil de l'Académie française depuis 1634", dont Quinault.

Filippo Annunziata, éd., Armide, Pise, Edizioni ETS, 2015
Le livret de Quinault, avec une traduction italienne. L'introduction propose une analyse de l'oeuvre dans le contexte du théâtre européen, et un appendice présente un paragraphe ou deux sur 95 d'oeuvres pour le théâtre musical inspirées par l'histoire de Renaud et Armide ; les deux sont en italien et en anglais.

Gaëlle Lafage, Charles Le Brun décorateur de fêtes, Presses universitaires de Rennes, 2015
Plusieurs pages très intéressantes sur les relations entre Quinault et Le Brun, surtout les vers que fit Quinault pour l'Action de grâces de 1687

Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay, éd., Les sons du théâtre. Angleterre et France (XVIe-SVIIIe siècle). Éléments d'une histoire de l'écoute, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2013.
Des articles de très grande qualité, où il est souvent question de Quinault. Par exemple :
  • Sarah Nancy, « 'Chanter sans grimace' : ce qui se voit et ce qui s'entend du chant en France au XVIIe siècle », p. 131-142
  • Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay, « Voir/entendre Armide (1686) », p. 143-153
  • Xavier Bisaro et Bénédicte Louvat-Molozay, «Chanter sur la scène professionnelle parisienne dans la seconde moitié su XVIIe siècle : de l'identité sociale à l'identité vocale », p. 287-300 (l'exemple de Psyché)
Elodie Bénard, Les Vies d’écrivains français : développement et mutations d’un genre (1570-1770), thèse de doctorat sous la direction de Georges Forestier, Université Paris-Sorbonne, 2015
Du nouveau sur l'auteur, ou les auteurs, de la Vie manuscrite

Nathalie Lecomte, Entre cours et jardins d’illusion, Le ballet en Europe de 1515 à 1715, Paris, Centre National de la Danse, 2014
Dans un chapitre consacré à la danse dans les spectacles, plusieurs belles pages sur les opéras de Quinault et Lully, surtout Atys.

Judith Le Blanc, Avatars d'opéras - Parodies et circulation des airs chantés sur les scènes parisiennes (1672-1745), Paris, Classiques Garnier, 2014
Les annexes à l'ouvrage, avec une liste des opéras parodiés, sont disponsibles sur internet.

Anthony Saudrais, La violence dans l’oeuvre de Philippe Quinault. Le coeur et la raison, Sous la direction de Timothée Picard, Mémoire de Master Recherche, Université Rennes 2, 2014  Saudrais_Memoire.pdf

Pratiques du timbre et de la parodie d'opéra en Europe (XVIe - XIXe siècles). Timbre-Praxis und Opernparodie im Europa des 16. bis 19. Jahrhunderts 2014. Éd. Judith le Blanc et Herbert Schneider. Hildesheim, Olms, 2014.
Plusieurs articles concernant Quinault, dont :
  • Judith le Blanc et Clémence Monnier, « Le devenir des airs-vaudevilles de l’opéra lullyste sur la scène des théâtres pasrisens jusqu’en 1745 : transmission et transformations musicales »
  • Nathalie Rizzoni, « Carolet, Parodiste émérite, auteur de Pierrot Cadmus (1737) »
  • Judith le Blanc, « Aux confins de la parodie : Des Songes et des Ombres, ‘critiques’ d’Atys et d’autres »

Le Tableau et la Scène. Peinture et mise en scène du répertoire héroïque dans la première moitié du XVIIIe siècle. Autour des figures des Coypel. Recueil d'études issues du colloque de Nantes 16-17 mai 2011. Éd. Adeline Collange-Perugi et Jean-Noël Laurenti, ACRAS 17-18, 2014
Un article sur Armide, deux articles sur l'acte IV de Roland ; voir la page Bibliographie : WENTZ, Jed ; HARRIS-WARRICK, Rebecca ; HAZEBROUCQ, Hubert

Camille Tanguy, Le Triomphe de la Folie sur la scène de l'Académie Royale de Musique. Portrait d'une figure en 1697 et 1718, thèse de doctorat sous la direction de Raphaëlle Legrand, Université Paris-Sorbonne, 2014.
Quelques pages consacrées à Roland et à Psyché.


PARTITIONS
Lully/Quinault, Isis, éd. Lionel Sawkins (partition) et Sylvain Cornic (livret). dans Oeuvres complètes, série III, vol. 6, Hildesheim, Olms, 2014

Lully/Molière, Les Plaisirs de l’île enchantée (La Princesse d’Élide) et Le Grand divertissement royal de Versailles (George Dandin), édition de Catherine Cessac
Dans les Œuvres complètes de Jean-Baptiste Lully, éd. J. de La Gorce et H. Schneider, Hildesheim, Georg Olms Verlag AG, 2013
    Lully et Quinault reprirent le dernier intermède du Grand divertissement royal de Versailles pour le dernier acte des Fêtes de l'Amour et de Bacchus

Lully, Airs d'opéra, Versailles, Centre de Musique Baroque, 2013
   1. Dessus
Lully/Quinault, Thésée, éd. Pascal Denécheaux (partition) et Sylvain Cornic (livret). dans Oeuvres complètes, série III, vol. 4, Hildesheim, Olms, 2010


NOUVELLE RESSOURCE BnF
Les pages data.bnf.fr réunissent sur une même page toutes les informations relatives à un auteur ou à une oeuvre. Pour Quinault, il y a 1059 documents, dont 216 numérisés (février 2016). Voir aussi la page oeuvres.
Comments